Quelques bons crus à déguster ...

Avant mon retour au Koweït, Unami est un passage obligatoire. Le choix est toujours difficile tant l'offre est nombreuse. Et que dire des "grands crus" ... ? 

Le choix s'est donc porté sur l'inévitable Pu Er, cru et cuit. Pour le matin, un bon thé rouge du Yunnan qui se différencie des traditionnels Darjeeling indien et autres thés noirs parfaits pour le matin. Parmi les grands crus, le choix s'est porté sur un thé vert récolté en avril dernier. Comme tous les grands crus, il se conserve au réfrigérateur. Je connaissais ce thé pour avoir goûté une récolte de 2016. Le goût est fruité et subtil, à condition de le réhydrater avant de le boire. J'aime le thé vert coréen, et je me suis fait conseiller une récolte printanière et bio. 

Enfin, en discutant avec l'un des responsables de la boutique, j'ai eu l'occasion d'humer un thé fumé, noir, du Malawi. Très différent des thés noirs fumés chinois, ce thé "Smoky lion" est produit en très petite quantité et il fera partie de mes futurs achats en novembre. 

 

Et on n'oublie pas que le thé noir : 100°, le thé vert : 75-80°, le thé rouge : 90°. Le Pu Er doit d'abord être "baigné" puis l'eau jetée avant d'être infusé. Le thé vert peut aussi être consommé avec de l'eau à 50°, à laquelle on peut ajouter des glaçons. 

Quelques bons crus à déguster ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
F.L -  Hébergé par Overblog