Un concours te manque ...

Un concours te manque ...

Depuis plusieurs années je repousse l'agrégation. Je l'avais approchée juste après l'obtention de mon doctorat en 2009 mais la motivation intellectuelle n'y était pas. 7 années de recherches m'avaient épuisées.

L'envie de passer l'agrégation est un marronnier. Elle revient chaque année à la même époque, quand épuisé par une année qui n'est pas encore finie, tu as besoin d'un bol d'oxygène. Des discussions avec une collègue et le fait qu'un ami soit admissible cette année, en France, ont motivé ma réflexion. 

Ce qui me motive est la perspective de quitter le Koweït dans deux ans. Je l'ai déjà écrit, en mars 2020, au terme de mon second détachement, je ne renouvèlerai pas au LFK. Besoin de changement et besoin d'enseigner dans un établissement plus grand... Besoin également de découvrir d'autres cultures et surtout de changer d'air. J'aurai fait le tour du lycée. Les élèves qui passeront le bac en 2020 seront ceux que j'accompagne depuis la classe de 5e. Il est donc temps de clore un cycle. 

L'agrégation est donc la solution pour obtenir le(s) lycée(s) que j'ambitionne. C'est également l'un des derniers défis que je me lance. Et cela me permettra de célébrer les 10 ans de mon doctorat. 

Donc ... ne reste plus qu'à attendre les sujets 2019. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
F.L -  Hébergé par Overblog