R.I.P

Après 1400 km et 400 de trop, mes chère Pegasus 34 tirent leur révérence. Elles sont mortes et il est vrai que je les ai poussées jusqu'au bout. 

Le coureur entretient une relation particulière avec ses running, un peu comme le tennisman avec ses raquettes (j'ai d'ailleurs toujours une relation étroite avec mes Babolat). Ses running sont comme la prunelle de ses yeux. Elles sont ses meilleures amies et l'accompagnent sous la pluie, sous la canicule, dans la douleur comme dans les moments euphoriques. 

Demain, elles vont donc laisser place à une nouvelle paire, les 35, que je teste sur de courtes distances depuis 3 semaines. Nouvelle paire qui est moins bien, évidemment, moins confortable puisqu'elle n'affiche que 65 km. Mais, elle deviendront vite mes meilleures "amies", jusqu'à la nouvelle ...

R.I.P
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
F.L -  Hébergé par Overblog