On fait plier les chronos ...

Les sorties se suivent et tu repousses un peu plus les limites. Le corps n'est pas fatigué. Quelques douleurs au bras persistent pour cause de cicatrisation. Les sensations sont excellentes. Tu accélères sans grande difficulté et tu sens que tu en as encore sous le pied. Les endorphines te poussent toujours et encore... Finalement, ta bigorexie, tu t'en accommodes très bien. 

Aujourd'hui, tu clos le mois d'octobre avec 327 km au compteur et 49 runs ... On fera mieux en novembre ...

On fait plier les chronos ...On fait plier les chronos ...On fait plier les chronos ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
F.L -  Hébergé par Overblog