Addiction ...

Courir est un plaisir qui devient rapidement un besoin et dans certains cas ... une drogue. Tu ne penses qu'à ça, tu en veux toujours plus. A peine as-tu fini ton run, que ton corps en réclame un autre. 

Jeudi, j'ai couru 3 fois : 5 Km à 5h40, 6 Km à 11h (pendant une pause au boulot) et 6 Km à 16h (après le lycée). A 20h, alors que je me posais dans le sofa en écoutant Fip, je n'avais qu'une envie ... courir ! Ton cerveau réclame les endorphines. Tu sais que tu n'iras pas courir une 4e fois, néanmoins, ton cerveau te lance des signaux ... Cette fois-ci la raison l'a emportée ...

 

J'ai couru ce matin et j'ai souffert. Non pas des jambes, mais de l'humidité. A 5h40 j'étais sur la corniche, face au soleil levant et face à un mur d'humidité. J'ai souffert mais le cerveau a pris le relais, la machine s'est mise en route et tu as finalement fait l'un de tes meilleurs runs dans de pareilles conditions. A peine fini, sur le chemin du retour, ton cerveau en réclamait encore. 

 

Anecdote ... j'ai croisé un groupe d'indiennes révisant sans doute une chorégraphie. C'est ça aussi le Koweït et ce monde bigarré habitué aux aurores. 

 

Tu vis avec la bigorexie, tu t'adaptes ...

 

Addiction ...Addiction ...
Addiction ...Addiction ...
Addiction ...Addiction ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
F.L -  Hébergé par Overblog