FIP ...

C'est une coutume. Quand je suis à Paris, j'ai besoin d'écouter FIP. C'est une atmosphère envoutante que te procures cette radio. Je l'écoute au Koweit ou quand je suis sur Lille, mais la saveur n'est pas la même. Ecouter FIP au milieu trafic parisien, dans le taxi ou dans ton Uber me transporte dans le film de Klapisch, "Paris". 

FIP ...FIP ...FIP ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
F.L -  Hébergé par Overblog